Coût et avantages pour l’entreprise

Faire ses études en alternance est un choix de plus en plus plébiscité et apprécié des entreprises et des étudiants. Les dispositifs et les rythmes d’alternance sont désormais adaptés aux besoins des entreprises, convaincues des avantages de voir débuter des jeunes au sein de leur structure. 

Contrat d’apprentissage

Tout jeune âgé de 16 à 25 ans peut entrer en apprentissage. Les avantages pour les entreprises sont multiples : exonération de charges sociales, crédit d’impôt, prime régionale, compensation de charges patronales. Retrouvez toutes les informations sur le site du CFA Descartes, rubrique Avantages.

L’apprenti en master 2 âgé de 21 ans ou plus a droit à un salaire de 61 % du SMIC minimum. Les entreprises doivent s’acquitter de la taxe d’apprentissage qui permet de financer les dépenses nécessaires au développement de l’apprentissage. Le taux de taxe d’apprentissage est fixé à 0.5 % de la masse salariale. Toutes les précisions sur cette taxe et les modalités de versement sont données sur le site du CFA Descartes, rubrique Taxe d’apprentissage.

La procédure à suivre pour recruter un apprenti est la suivante :

  • Proposer une offre d’embauche
  • Établir le descriptif de l’offre
  • Envoyer une promesse d’embauche
  • Établir le contrat d’apprentissage

Tous les documents utiles sont disponibles sur le site du CFA Descartes, rubrique Démarches administratives.

Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations ou contrats. Son objectif est de leur permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter leur formation initiale par une qualification complémentaire en vue d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise.

Les bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans révolus sont rémunérés en pourcentage du Smic selon leur âge et leur niveau de formation, les salariés âgés de 26 ans et plus perçoivent une rémunération qui ne peut être ni inférieure au SMIC ni à 85 % du salaire minimum conventionnel.

Ce contrat ouvre droit pour l’employeur, pour certaines embauches et dans certaines limites, à une exonération de cotisations patronales de sécurité sociale.

Toutes les informations sur le contrat de professionnalisation sont disponibles sur le site du Ministère du travail.