Un master en alternance

Le master 2 Communication des entreprises et médias sociaux s’effectue en alternance : trois jours en entreprise et deux à l’université, afin de professionnaliser les étudiants.

Tous les étudiants sont concernés, qu’ils soient en formation continue ou initiale, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Les cours à l’université commencent début octobre (télécharger le calendrier d’alternance). Il est possible (et recommandé) de débuter l’apprentissage dès le mois de septembre voire plus tôt dans l’année.

Les responsables du master valident les missions confiées à l’étudiant avant la signature du contrat et s’assurent la vérification des missions attribuées à l’apprenti au fil de l’année. Le suivi en entreprise se fait par des échanges réguliers avec le maître d’apprentissage et une visite en entreprise.

Dans le cas où un étudiant ne trouve pas d’entreprise d’accueil, il ne peut pas suivre la formation (deux étudiants ont été dans cette situation en 2013-2014).

Benoît RISBOURG

L’alternance est indéniablement le point central de la formation. Pendant toute l’année, on accumule une double expérience en communication : une expérience « terrain » en entreprise avec les missions qui nous sont confiées et les connaissances de nos collègues et une expérience plus théorique, avec les cours et les différents dossiers à rendre en groupes. La formation en alternance permet de confirmer ou de réorienter nos choix d’insertion sur le marché du travail. […] Le rythme choisi (3 j / 2 j) est également très appréciable : il permet de couper la semaine en deux. Enfin, l’alternance m’a apporté une première insertion sur le marché du travail puisque j’ai eu la chance d’être embauché à la suite de mon apprentissage. »

Benoît RISBOURGpromotion 2012-2013
Claire MICHEL

« L’alternance était l’un des critères de choix pour cette formation car il me permettait, après 10 ans de salariat, de maintenir un lien avec le milieu professionnel durant la formation. En pratique, cela permet d’avancer simultanément sur ses connaissances et sur ses compétences et par conséquent de les nourrir réciproquement. Elle offre en outre la possibilité de solliciter les enseignants sur des questions soulevées en entreprise. »

Claire MICHELpromotion 2011-2012
Jean HOSTEIN

« Le rythme de l’alternance (3 jours en entreprise, 2 jours en cours) est un point fort de la formation. Il permet à l’étudiant(e) de trouver un réel équilibre entre théorie et pratique, facteur essentiel à la structuration et à l’apprentissage global efficace, que ce soit par exemple pour l’organisation (équilibre entre le professionnel et le personnel) ou pour le suivi et pilotage de projets de communication. » 

Jean HOSTEINIngénieur, SNCF - Accueil d’un apprenti en 2012-2013 et 2013-2014
Nathalie LALYRE

« L’alternance nous permet d’accueillir un jeune motivé pour une durée assez longue avec un planning clair et connu à l’avance. Cela nous permet de nous organiser en interne et de renforcer nos équipes. Les apprentis en Master 2 que nous accueillons montrent de réelles capacités d’organisation, de travail et d’autonomie. Pour nous, ce sont des membres de l’équipe à part entière, qui ont des choses à dire et à apporter. Et nous les présentons comme tels à nos interlocuteurs internes comme externes. En plus, tout ce sang neuf dynamise toute l’équipe »

Nathalie LALYREChargée de mission communication, Conseil Régional IDF - Accueil d’un apprenti en 2012-2013 et 2013-2014